Bienvenue à toi Invité. ♫


Partagez | .
 

 Petite trempette ! [PV Vael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité






MessageSujet: Petite trempette ! [PV Vael]   Ven 15 Juin - 16:51

Fanylia marchait dans les rues en rêvassant. Elle avait du temps libre et elle comptait bien en profiter. Les derniers cours n'avait pas été très enrichissant pour l'étudiante, elle n'avait pas suivit grands chose, ses seules pensées figées sur le jeune homme de la boîte de nuit. Mais bon cet après-midi lui était réservé. La sirène arriva sur la plage et son visage s'illumina. L'eau... Sa raison d'être, sa mère, sa vie ! Elle se déchaussa, un sourire toujours pendu aux coins des lèvres. Il y avait un peu de monde, normal, vu le temps qu'il faisait ! Fanylia marcha un moment histoire de s'éloigner un peu de toute cette foule. A son plus grand malheur la plage était peuplée de gros dragueur... Avant cela ne l'aurait pas gênée mais là... Si ils savaient qu'elle n'était pas humaine et qu'elle se nourrissait de leurs désirs... Ils n'auraient même pas tenter un regard vers elle ! Et Fanylia en riait, oui elle riait intérieurement de la naïveté des hommes.

Après dix bonnes minutes elle était enfin presque isolée. La demoiselle se déshabilla pour se mettre en bikini ; he oui, elle avait tendance à pousser le vice... Elle marcha vers l'eau, son sourire s'élargissant. Mais qui pourrait comprendre l'amour qu'elle portait à l'océan. Elle resta un moment, juste les pieds dans l'eau, puis elle plongea avec plaisir, pour remonter quelques minutes après à la surface. N'importe qui pourrait la voir sous sa vraie forme si elle décidait de se "changer", elle devait donc attendre le soir. La sirène retourna donc sur la plage, elle s'allongea sur ses affaires et regarda le ciel. Ses yeux se fermaient petit à petit, puis elle céda au sommeil. Après tout, une petite sieste lui ferait certainement du bien !


[excuse moi pour la nulissité du truc :/ mais je ne voulais pas te faire attendre plus longtemps...]
Revenir en haut Aller en bas
Démon

avatar

Vael E. Igniest
Démon


Messages : 11
Date d'inscription : 19/02/2012
Localisation : Somewhere in the Dark




MessageSujet: Re: Petite trempette ! [PV Vael]   Sam 16 Juin - 9:07

Qu'il est étrange de se savoir en chasse et en quête de sang alors que coule en nous un sang issu d'un mélange pas très orthodoxe. Vael était un être unique et il cherchait lui aussi un être unique à éliminer, l'un des responsables de son état. Il lui avait fallut près de deux siècles pour retrouver sa trace alors qu'il avait petit à petit acquis un semblant de paix intérieur. En effet, quelques jours plus tôt il avait suivit une énergie très sombre et malsaine qui se déplaçait très rapidement au travers de la ville et malgré tout ses efforts il n'avait pas réussit à l'isolée quelque part ou la suivre jusqu'à cette belle matinée ensoleillée, ou le soleil semblait s'être mis d'accord avec le ciel pour éclipser les nuages.

Une zébrure de soleil traversa rapidement les petits volets de la chambre de Vael qui rapidement, les ouvrit complètement et s'habitua, en un battement de cil, à la nouvelle luminosité. Il n'avait pas rêvé, et encore moins réfléchit pendant cette nuit. Il était avide de vengeance et aveugle à la beauté du jour, comme si son côté démoniaque avait repris le dessus pendant la nuit, et il s'était équipé de façon à pouvoir livrer aisément bataille avec l'homme-reptile qui l'avait créer. L'homoncule se dirigeait vers son maître mais non pas pour le servir comme dans tout les contes noirs, mais plutôt pour le libérer d'un poids que Vael jugeait trop 'lourd' pour lui: Sa vie.

Ses vêtements étaient amples et il les renforça magiquement pendant le commencement du jour, jusqu'au abords de midi ou submerger par la faim il fut obligé de s'arrêter au milieu de sa traque dans la ville afin de s'installer, sous un charme de métamorphose, dans un café fort sympathique. Un 'Maid Café'. Vael soupira, car les femmes étaient bien le cadet de ses soucis en ce moment et les 'maîtres' ou 'nii-sama- qui sortaient de leurs bouches avaient le don de l'exaspérer. Il ne s'attarda point auprès de cette 'Najuri' et se confondit en excuse devant son regard déconfit: il l'avait peut-être charmée. Qui sait ?

Reprenant rapidement une constance et à l'abri des regards, déploya ses ailes d'un blanc immaculé et s'envola calmement dans un silence très étrange. Il était guidé par les battements de son coeur qui semblait s'être incroyablement augmenter au fur et à mesure qu'il s'approchait du ciel au-dessus de la plage où l'énergie semblait avoir convergé. Il vit apparaître d'abord une étrange sphère avant de reconnaître les yeux qui en sortait. Il s'affola et matérialisant sa lance, il se rua sur la boule qui avant même que Vael ne la touche, lui projeta un puissant éclair noir qui le frappa de plein fouet.

L'Ange/Démon/Humain s'effondra inconscient et tomba rapidement en vrille jusqu'à tomber dans l'eau dans un immense geyser. Un nombre incroyable d'humains, non connaisseur de l'existence de la magie, virent malgré tout l'impact et l'eau se soulever malgré la magie camouflant leurs réalisations. Le noir envahit rapidement l'esprit de Vael jusqu'à qu'une de ses âmes reprennent le dessus et le force à revenir à la surface. Le courant et ses faibles mouvements lui permirent de s'échouer sur la plage, ses ailes rentrées et camouflées, assez loin de la masse. Néanmoins sur cette plage, une femme étrange semblait bronzer ou dormir. Il se soigna rapidement et se releva sur ses jambes du mieux qu'il pouvait avant de s'approcher lentement de la femme. Il était étrangement attiré par elle...

Il s'humecta les lèvres, il était trempé et soupirant déclara doucement à la belle demoiselle d'une voix mélodieuse.

- Si vous dormez ici, des pervers pourraient s'en prendre à vous. Surtout que vous ressemblez à une sirène...

Il sourit alors, sans se douter qu'il avait tapé dans le mille. Son aura magique était cachée à tous et elle le verrait comme un humain comme les autres. Le temps pour lui d'en savoir plus sur cette étrange aura qu'elle dégageait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Petite trempette ! [PV Vael]   Jeu 21 Juin - 15:03

Fanylia avait enchainée les soirées en boîtes ses temps-ci, plus les cours, elle ne dormait pas beaucoup, heureusement qu'elle tenait bien le coup, mais parfois des petites siestes comme celle-ci s'imposaient. Cependant cette après-midi ce n'était même plus une petite pause mais elle refaisait sa nuit ! Elle avait entendu quelques bruits étranges mais ils étaient restés flous, comme si il était loin, très loin tellement elle dormait bien. Même trop pour ne pas avoir entendu ce qui s'était passé, c'était un comble franchement, le commun des mortels n'était pas censé savoir que des créatures surnaturelles hésitaient, et ils venaient de voir une scène inédite alors qu'elle dormait comme une pierre sur la plage.

La sirène ressentie une sorte d'énergie, différente de celles des humains autour d'elle, non c'était un peu plus.. puissant ! Mais bon, elle voulait juste se reposer. Cette énergie restait dans l'air ce qui commença à réveillé la demoiselle, c'était désagréable, c'était comme si elle changeait d'air tellement elle était peu habituée. Elle ouvrit donc les yeux mais les referma de suite, légèrement éblouie par le soleil. Elle se les frotta en baillant silencieusement et discrètement puis elle se redressa sur les coudes faisant face à un spectacle assez étrange. Effectivement, un homme sortait de l'eau, mais pas comme quelqu'un qui était venu la pour surfer ou bien nager, non c'était bien plus complexe que ça. Cet homme s'approcha, et étrangement Fanylia percevait une sorte de.. Chose pas très commune chez lui, peut-être n'était-ce qu'une impression... Il lui adressa la parole et elle l'écouta en tournant la tête sur le côté, ce qui n'était peut-être pas très poli mais elle pouvait se montrer capricieuse devant les hommes, elle adorait ça.


- Si vous dormez ici, des pervers pourraient s'en prendre à vous. Surtout que vous ressemblez à une sirène...

Le dernier mot qui avait franchit les lèvres de cet inconnu étonna Fanylia. Bien sûr elle lui tournait la tête, il ne pouvait donc pas voir son expression legèrement.. Interrogative. Les sirènes.. Les humains n'y croyaient pas, peut-être que c'était juste une comparaisons sympathique ? Ou bien peut-être savait-il quelque chose ? Non non, cela l'étonnerait fortement, son peuple était très discret... Et en ce qui concernait les pervers.. Elle était habituée !

- Des pervers vous dites ? Je ne les crains pas désolé, aller vous amusez ailleurs à essayer de faire peur aux demoiselles avec de tels propos.

Oui elle voulait l'éloigné, le plus vite possible. Sous certain angle on discernait sa peau légèrement bleutée, c'était beau, discret et ses cheveux étaient bleus, on pouvait suposer que c'était une couleur mais si cet homme savait quelque chose sur la créature mythique qu'elle était, celà pourrait lui attiré des ennuis, et elle n'en avait pas besoin aujourd'hui. Fanylia avait quand même tourner la tête pour lui répondre en le regardant dans les yeux, avec ses yeux bleus qui en disait long sur sa façon de pensée. La demoiselle se releva et frotta le sable qui s'était collé sur sa peau. Raaaah ! Elle avait beau aimer l'océan mais ce qu'elle détestait c'était surtout le sable, ça collait, ça grattait.. Brr ! Elle se baissa et ramassa ses affaires.

Fanylia frôla le jeune homme en passant à côté de lui et elle lui glissa quelques mots. Elle voulait juste allée un peu plus loin, espérant seulement qu'il ne la retiendrait pas, elle ne voulait pas jouer aujourd'hui, non c'était un jour de repos pour elle, repos signifiait pas de drague ni de jeu de séduction.


- C'est bien aimable de votre part de me prévenir mais vous voyez, je sais m'éloiger des pervers.


Un merveilleux sourire narquois se dessina sur les lèvres rosées de la sirène, oh oui elle aimait provoqué. Sa voix était légèrement envoutante et chantante, et son ton toujours sur la provocation, mais elle ne le lâcherait pas si facilement, elle lui suivrait même dans une semaine dans les rues pour savoir un peu si elle doit se méfier ou bien si elle se faisait des idées, on est jamais trop sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Démon

avatar

Vael E. Igniest
Démon


Messages : 11
Date d'inscription : 19/02/2012
Localisation : Somewhere in the Dark




MessageSujet: Re: Petite trempette ! [PV Vael]   Lun 2 Juil - 13:22

Vael s'esclaffa avec un écho sympathique, nageant au fond de sa gorge. Il sourit calmement, dévoilant ainsi son visage doux et angélique, et attrapa sans force le bras de la jeune femme, aux reflets bleutés qui étrangement dégageait cette aura qu'avait les créatures surnaturelles. Il s'excusa doucement avant de lentement lui répondre, avec une pointe de menace camouflée dans le velours de sa voix, toujours aussi angélique. Il jeta un regard tranchant à la jeune fille et ses yeux indigos se posèrent en une fraction de seconde sur ses prunelles, et avec un sourire tout autant narquois que la jeune fille lui avait jeté, il lui répondit.

- Certes, je peut voir ça. Mais les pervers n'abandonnent pas facilement leurs proies.

Vael continua de forcer légèrement sur le bras de la jeune fille, laissant planer quelques secondes avant de continuer avec la même voix caressante et envoûtante, pour essayer de l'apaiser, d'abord elle mais aussi lui. Il bouillonnait de colère, de rage, et il parvenait avec difficultés à se calmer et à ne pas faire exploser tout sa puissance, qui aurait bien pus désintégrer purement et simplement une grande partie de cette plage. Il essaya de se calmer du mieux qu'il put et il trouva le calme dans le bleu des iris de la sirène qu'il avait devant lui. Oui. Il en était sûr maintenant -enfin ILS en étaient sûrs, elle était une sirène.

- Mais, a-t-on déjà vu un ange pervers ? Ne sont-ils pas sensés représenter la perfection et l'absence de vices ?

Vael sourit encore, avec espièglerie avant de laisser tranquillement son énergie parcourir la plage à la recherche d'un éventuel témoin. Ils étaient tous partis de l'autre côté de la plage et le voir lui et la jeune femme, sans jumelle, était impossible. Après avoir obtenu cette certitude, il rit encore avec douceur et déploya ses ailes qui se refermèrent sur la sirène, et s'approchant de son oreille, il murmura avec une pointe de mystère dans la voix...

- Mais, l'oiseau chasse le poisson non...

Il acheva son... mouvement théâtrale par un sourire narquois qui signifiait sans détours 'Ne joue pas à la plus maligne' et il la relâcha avant de marcher face à la mer, s'asseyant sur le sable. Il attendait, car il savait que si la sirène voulait fuir il n'avait aucun droit et aucun intérêt à la retenir. Il fit disparaître ses ailes et soupira longuement, laissant le soleil couchant du lointain illuminé de la lueur orangée son visage et finalement son corps. Il ne portait plus que son pantalon noir, déchiré aux genoux, et son tee-shirt semblait avoir disparu...

HRP: Un peu mauvais, mais je voulais lancer le RP sur une touche... théâtrale Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Petite trempette ! [PV Vael]   Lun 2 Juil - 16:43

L'inconnu venait de s'esclaffer, d'un rire que Fanylia ignora. Elle voulait partir le plus vite possible et ainsi laisser ce sombre fou qui comme tout les fous disaient des choses vraie mais que personne voulais croire... Mais hélas il l'attrapa par le bras, sans force certes mais il essaya de la retenir ce qui eu le don de l'agacer. Elle s’apprêtait à l'engueuler quand elle perçut son visage aux airs angéliques, même si elle savait pertinemment qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, celle-ci ferait peut-être l’exception ? Mais où avait-elle la tête, ils étaient tous pareils. L'homme s'excusa doucement, ce qui fit douter Fanylia sur le fait qu'il soit sincère vu le regard qui en suivit. Il captiva son regard, oui, ses yeux lui plaisaient beaucoup, quelle genre de personne pouvait avoir ce genre de couleurs ? C'était doux, mais pas seulement, il y avait aussi quelque chose de noir dans se regard. Quel dommage de gâcher un si beau regard par un sourire narquois. Quoi que gâché n'était pas le bon mot, le violet allait très bien avec le cynisme et tout ce qui était dans la provocation.

- Certes, je peut voir ça. Mais les pervers n'abandonnent pas facilement leurs proies.

Il serra doucement son bras mais la demoiselle affichait une expression neutre, voir un peu foutiste. Elle était loin d'être apeurée, au contraire, elle avait l'habitude des hommes qui s'accrochait à elle comme le lierre à un chêne. Il continua tout de même de parler, sur le même ton, la même voix qui coulait doucement, et qui était plutôt agréable à l'oreille. Mais hélas avec elle, c'était l'homme la proie et non l'inverse.

- Mais, a-t-on déjà vu un ange pervers ? Ne sont-ils pas sensés représenter la perfection et l'absence de vices ?

Il avait raison d'un certain côté mais la sirène était persuadé que même un ange ne pouvait rester au désir ni au plaisir, d'ailleurs les deux allaient souvent ensemble. Aillant toujours réponses à tout, Fanylia s’apprêtait à lui répondre mais au moment où elle entrouvrit les lèvres pour parler, elle fit entourer de.. plumes. Oui pleins de plumes aussi noires que le charbons, le soleil avait d'ailleurs du mal à passer au travers. La sirène fut surprise, craignant un instant de se faire emporter dans les airs. Cette homme était effrayant, mais beau. Étrangement Fanylia le trouvait beau, il dégageait quelque chose... Serais-ce sa voix, ses yeux ou bien peut-être le fait qu'il soit une créature ailé qui pouvait l'attiré ? Ce n'était pas le premier démon qu'elle croisait et elle avait ressentie une forte attirance pour la première fois envers ce genre de créatures. Mais les démons sont un peu comme les sirènes, avec leurs belles paroles et leurs voix envoutante...

- Mais, l'oiseau chasse le poisson non...

Les ailes qui l'enveloppait il y avait de cela quelques secondes la libérèrent. Cet homme voulait vraiment du poisson ? Et bien il allait en avoir ! Il s'était assis dans le sable, devant le soleil qui se couchait. Déjà... un des nombreux défauts de la jeune femme était de ne pas se laisser faire et donc d'attaquer et de sur-enchérir. Elle n'allait pas laisser passer ça comme ça. Surtout qu'avec un homme comme ça dans les parages il était hors de question de se baigner... Fanylia marcha donc et se plaça devant le démon, de manière à ce que le soleil soit dans son dos et non sur son visage et murmura avec amusement.

- Le poisson peut noyer l'oiseau, attention...

Elle avait dis son dernier mot, c'est bon elle était heureuse. Mais l'appel de l'océan se faisait ressentir une fois de plus. Fanylia se retourna donc vers l'étendue liquide et s'avança jusqu'à ce que son pied trempe dans l'eau salée. Après tout, il avait découvert son secret et lui avait montrer le sien et maintenant ils n'avaient certainement plus rien à se dire alors autant profiter avant que le jour ne se lève, car Dieu sait que le temps passe tellement vite...
Revenir en haut Aller en bas
Démon

avatar

Vael E. Igniest
Démon


Messages : 11
Date d'inscription : 19/02/2012
Localisation : Somewhere in the Dark




MessageSujet: Re: Petite trempette ! [PV Vael]   Lun 2 Juil - 17:29

Décidément cette sirène était plus surprenante que les autres, non pas que Vael se souvenait d'en avoir croisées mais il était pourtant persuadé d'en avoir déjà vue et avoir déjà... jouer avec. A la pensée et à l'élocution de ce mot dans ses pensées, un large sourire sadique éclaircit le visage du démon qui s'humecta les lèvres avec avidité lorsque la sirène se plaça devant lui. Elle devait soit être folle, soit c'était une dominatrice ou pire. Une succube. Ses paupières furent d'un seul coup d'une lourdeur inhabituelle et il sombra dans une inconscience étrange d'où tout son corps, et toutes ses âmes furent prise d'une terreur exceptionnelle. Son corps tremblait d'excitation et il se sentit bouger à une vitesse effrayante, son âme se délectait d'un pouvoir aussi sombre qu'une nuit sans lune dénuée d'étoiles et il se sentait rire jusqu'à ce qu'une étrange lueur le ramène à lui. Une violente migraine le projeta quelques mètres en arrière et il réalisa que la sirène était écrasée dans du sable et que lui se trouvait désormais quelques mètres plus loin, plus près des terres que de la mer. Il passa sa main sur son visage, conscient d'avoir agit dans une étrange manière. Qu'avait-il fait ? Que se passait-il ? Il cracha une épaisse gerbe d'un liquide noir qui se glissa au travers de sa main et glissa le long de son bras, laissant une traînée noire autour de son pied et il rit, pris d'un rire incontrôlable avant de déployer ses grandes ailes blanches... devenues grises et de battre l'air un instant, avant de les faire disparaître. Quelque chose... avait changée mais quoi....

Tout cela n'est qu'un mystère...

N'est-ce-pas ?

Le coeur de l'être animé rata un battement. Quelqu'un ou quelque chose avait parlé dans son subconscient en réponse à ses pensées mais ce n'était ni Vael, ni Ein ni Sarah. Il était... terrifié. Cette voix était bien plus puissante que chacune des trois autres et étrangement le corps de l'être ne semblait pas le craindre, juste les pensées et la conscience de Vael. Cette fois était... chaleureuse et aimante mais les âmes pouvaient aisément voir et comprendre qu'elle n'était qu'une façade à un bien bien plus puissant. Bien plus terrifiant qu'à l'accoutumé -en effet, les débordements de Ein était souvent visible et ses colères d'habitudes assez difficilement contrôlable.

La conscience de l'être animé est représentée, dans son for intérieur, en une caverne d'un diamètre d'une vingtaine de mètres avec pour murs d'enceinte, des étagères composées de milliers de livres contenant la connaissance du corps de l'être. Le toit est en réalité une voûte lumineuse laissant filtrée une lumière, normalement orangée, illuminant n'importe quelle âme si trouve mais cette fois-ci, les bibliothèques étaient plus grandes, plus profondes et la caverne semblait bien plus grande. Mais, le plus grand changement était... que la lumière diffuse était désormais non pas d'une palette orangée mais plutôt un monde en deux couleurs. Le Noir et le Blanc. Toutes les couleurs avaient disparues et rapidement, alertées par le manque de contrôle du corps, les trois âmes apparurent en même temps dans cette caverne... devenues un site étranger. Ils se regardèrent et comprirent rapidement qu'ils n'étaient pas que trois ici et dans l'espace d'un battement de cil, une forme noir se dessina au lointain. Elle se rapprochait et même le démon n'était pas rassuré, sa présence suffisait à faire taire tout son habituel et chacun de ses pas résonnait dans un écho sourd et d'un calme... effrayant. La forme ne retira pas sa cape et il fut impossible aux trois compères de voir qui ou quoi était en dessous. La forme parla ensuite d'une voix calme et pleine d'autorité, cachée dans une pointe de sadisme.

Que ressentez-vous, maintenant que je me suis réveillé ? Etes-vous prêt à disparaître ?

Vael se plaça devant sa soeur et dégaina son épée, prêt à la défendre jusqu'au bout. Le démon, d'habitude belliqueux et peu envieux de travailler en équipe se plaça aux côtés de l'ange et serra entre ses mains sa lance tout en réfléchissant à un éventuel plan de bataille ou un quelconque moyen de vaincre cette entité... étrange. Sarah quant à elle réfléchit et se décida à appliquer des sceaux de renforcements sur les deux collègues-d'un-jour. L'entité sembla sourire sous un cape et rit d'un rire narquois, sadique et teinté d'une pointe de folie avant de dire d'une voix de défi.

Prouvez-moi que vous valez le droit de continuer d'exister.

Comme signe de départ, il écarta les bras. Laissant sortir ses mains de sa cape. Il était tout simplement sans défenses à première vue et sans aucun échange de signes, les deux guerriers se ruèrent sur lui de deux façons très différentes: le démon se déplaça derrière l'entité et l'ange le chargea de face sous l'impulsion des deux runes de vitesses appliquées sur ces ailes et ses jambes. L'entité disparut soudainement et en un fraction de seconde, l'ange fut couvert de sang, à l'autre bout de la salle. Surpris, il ouvrit grand les yeux et découvrit avec peur une scène qu'il n'avait jamais pus imaginer. Le démon était lui aussi de l'autre côté de la pièce, encastré dans une bibliothèque, très mal en point. L'ange et le démon, de concert, regardèrent l'entité au milieu de la pièce, tenant Sarah par le cou et essayant sans gênes de l'étrangler. Ses cris de détresses se firent de plus en plus faible et les deux guerriers rassemblèrent leurs dernières forces pour se relever et charger une dernière fois l'entité qui rejeta Sarah d'un autre côté de la caverne comme une vulgaire poupée de chiffon désarticulée. L'instant sembla se dérouler comme une année, en effet, le temps s'était ralenti pour tout le monde sauf l'entité et retirant sa capuche, l'entité sourit avant de mettre un terme à l'illusion d'un geste et de dire, disparaissant dans les ombres.

Ahahah. Vous êtes amusant, alors je vais vous laissez me divertir encore un peu... J'aime bien vous torturer... Surtout cette poupée désarticulée. Vous devriez vite la soigner...

Vael échangea un regard avec Ein et tout deux se dépêchèrent de rejoindre Sarah, boitant et très mal en point tout les deux ils remarquèrent vite que la caverne n'avait rien et que seul eux avaient étés des victimes. La jeune ange était très mal en point et tous ses membres semblaient s'être comme désassemblés. L'ange pleurait à chaudes larmes et transférait le peu d'énergie qu'il avait dans le corps de sa soeur afin d'essayer de la sortir de sa torpeur magique, le démon, prit de pitié et comprenant son impuissance face à cette nouvelle entité, donna dans au travers de sa paume, placée sur le coeur de l'ange, le peu d'énergie qu'il avait lui aussi afin d'hâter cette guérison.

(Toute cette scène peut paraître longue mais dans la conscience de l'être animé, il faut savoir que cela ne représente même pas un millionième de seconde dans le monde réel.)

Plusieurs 'heures' plus tard, les trois âmes, très mal en point, essayaient de discuter mais ils devaient surtout se reposer. Le démon et les deux anges étaient tout de même d'accord sur un point, cette entité utilisait l'entier potentiel du corps de l'être animé et peut-être était-elle la véritable existence de ce corps ? Il n'en savait rien et chacun crachèrent des gerbes de sang à intervalles irréguliers. Un lourd silence s'imposa dans la caverne silencieuse et le démon, accablé par le silence de leurs propres impuissance se releva violemment, ce qui entraîna une de ses blessures au ventre de se ré-ouvrir, et prenant appuie sur le mur il cria de toute les forces qu'il lui restait.

QUI ES-TU ? QU'AS TU FAIS ?

Un rire sinistre s'éleva de la voûte céleste de la caverne et le démon se demanda un instant s'il avait fait le bon choix. Il tomba à genoux, brisé par la douleur et il vu l'entité apparaître devant-lui. Elle l'attrapa par le col et le souleva de terre comme s'il ne s'était agit que d'une allumette et le jeta rejoindre les autres. Le corps spectrale du démon s'écrasa dans un bruit sourd et d'os brisé aux côtés des deux êtres angélique et l'entité prit une voix énigmatique pour répondre à leurs deux questions silencieuses. La tension était palpable et les êtres fébriles savaient que s'ils commettaient un pas de travers, la mort viendrait prendre leurs âmes... dans leurs propres sanctuaires.

Je ne suis que l'architecte illuminé,
D'un amour inachevé,
N'ayant qu'à révéler,
Ce que nos coeurs ont à cachés.


L'entité sourit dans un bruit narquois et énervant pour quiconque ne l'aurait jamais rencontré, et laissant s'installer un silence pesant, l'entité continua... dans une voix plus souple et plus douce, avec une voix toute enfantine et presque surréaliste quant à la connaissance du pouvoir qu'elle camouflait aisément et avec perspicacité.

Voyez. Voyez par vous-même ce que j'ai fait. Et agissez donc, de façon à me faire rire. Comment llez-vous rattraper cela ?

Des frissons roulèrent le long des colonnes vertébrales des trois protagonistes, devenus témoins de la toute-puissance de cet être incompréhensible et mystérieux. L'entité rit d'un rire toujours lointain et d'une folie non-camouflée et il balaya l'air d'un mouvement ample de sa manche, trop grande pour le bras de celui ou celle qui la portait, et soudainement, un cristal s'effondra du plafond pour se figer dans l'oxygène, à un mètre du sol, diffusant la lumière blanche tombant dessus... dévoilant une scène totalement différente.

La sirène était debout devant l'être animé qui fut soudainement prit d'un rire incontrôlable aussi fou que celui de l'entité. La sirène eut un mouvement de recul, ou sembla reculer, et l'être se releva avant de se pencher au-dessus d'elle, parlant à voix basse dans l'oreille de la demoiselle, avec une voix carnassière, tout en passant sa langue ses ses lèvres.

Viens donc. Et essaye, petite succube. Je ne suis pas un oiseau, ni un poisson mais plutôt... Ton prédateur.

L'être animé avait ensuite dans un mouvement d'une rapidité effrayante, plus rapide qu'un battement de cil ou une fraction de seconde, et il avait avec force appuyer sur les deux épaules de la sirène. Mais, pas avec la simple force de son corps non... mais, plutôt avec toute la force de sa magie. La sirène sembla résister un petit moment mais elle s'écrasa soudainement à genoux sur le sable et l'entité, dans le corps de l'être animé, explosa du même rire excentrique et fou. Il grimpa ensuite au-dessus du corps de la jeune fille et serrant fort sa chevelure dans sa main droite, il parla, d'une voix de fou, entrecoupée par ses rires incontrôlables, dans un murmure, au creux de son oreille.

Où sont tes griffes. Ou plutôt tes nageoires. Poisson ?

La suite était aisément... logique. Les trois âmes avaient regagnées le contrôle du corps et s'étaient retirés rapidement loin sur la plage dans un bond. Mais, comme la fin d'un film, leurs vues devint noires et... la réalité retrouva pied avec leurs contrôles. Vael E. Igniest se releva donc en un éclair et ne sut pas quoi faire, il tomba à genoux, prit de larmes et ne dit que simplement, dans une litanie non forcée et pleine de souffrances.

Je suis désolé. Je suis désolé. Je suis désolée. Je suis désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Petite trempette ! [PV Vael]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite trempette ! [PV Vael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» [Blybe Basaak] Mélissandre petite Hippie (MAJ premier post)
» Petite grange au 1/18
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» [Sand, George] La petite Fadette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.S.2 :: Inutile~ :: Corbeille :: Mer :: La plage-