Bienvenue à toi Invité. ♫


Partagez | .
 

 [Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lycanthrope

avatar

Hawel F. Ever
Lycanthrope


Messages : 13
Date d'inscription : 18/03/2012




MessageSujet: [Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~   Lun 19 Mar - 18:28

Si un jour je vous raconte mes vies,
Me croirez-vous, vous et votre esprit logique ?
Existe-t-il un moyen de savoir si je dis la vérité ?
Vis-je dans un monde aussi étrange...
Que même mes pensées ne sont plus les miennes ?

Cher journal,

Quelle journée étrange, en effet, il s'agit de ma première journée de voyage autre que dans mes pensées et mes souvenirs. J'avais revêtit ma forme naturelle, que j'avais pourtant décidé d'essayer d'éviter de revêtir, pour des raisons de protection de mon identité, et j'avais suivis mon flair jusqu'à l'endroit ou cette odeur étrange de la mixité des races semblait converger. En effet, mon flair avait saisit cette odeur si caractéristique des démons et des anges parsemées des odeurs d'elfes et autres esprits dans l'un des trains les plus éloignés et non-visible de l'une des gares de Venise.

Ce train était spacieux et d'un grand luxe malgré son attitude décrépit par les âges et les utilisateurs de celui-ci mais malgré tout il régnait à l'intérieur une fraîcheur et une joie de vivre palpable. Si j'eut avais été moins timide j'aurai surement partagé ma vie avec ses inconnus heureux et impatient, pour la plupart, de rejoindre la résidential strange. Ils étaient tous d'origines différentes, de psychologies différentes mais leurs points communs étaient bien évidemment le fait qu'aucun d'entre-eux n'était un Lycanthrope. Encore une fois dans ma triste vie, que je caractérise comme longue depuis mon aventure dans le passé, je me sentais quelque peu exclut.

J'usais de mes talents de chasseur et de mon instinct pour éviter d'être vu car je ne supportais guère la compagnie dans cet endroit exigu. Avec le temps je commençais à comprendre ce que je craignais jusque-là dans ce train : le manque d'espace et d'odeurs réellement intéressante. Les discussions des autres enfants/adultes/adolescents ne m'intéressaient plus et je dois malheureusement avouer que je finissais par relire mes notes sur mon ancienne vie au lieu de m'intéresser à la vie 'étudiante'.

Je ne me crois pas élitiste mais seulement, il faut dire qu'aucun garçon dans ce train ne m'intéressait que ce soit pour son intelligence ou son physique car il faut dire que mon côté Loup reprends souvent le dessus et j'éprouve ce besoin singulier d'imposer ma force aux autres, mais le plus triste dans ce voyage étrange était que les femmes ne m'attiraient pas. Peut-être étais-je étrange ? Peut-être fallait-il que je trouve la bonne ? Ou alors étais-je destiné à rencontrer une Lycanthrope ? Mais comment ferais-je si je ne sais même pas de quelle famille je suis issu ?

Je commence à sentir le train ralentir, la gare n'est plus très loin. Je me pose milles et unes questions, ai-je fais le bon choix ? J'espère ne pas le regretter.
A bientôt j'espère, mon très cher Journal.

Hawel F. Ever

--- --- --- --- --- ---

L'odorat attiré par les multiples odeurs de la forêt, le lycanthrope descendit sans faire preuve de discrétion et il entendit rapidement les bruissements des conciliabules des jeunes femmes qui devaient, sans aucun doute, parler de sa beauté naturelle et sauvage car les Lycanthrope jouissent de ce... charme naturel. Hawel secoua ses cheveux et soupira en se rappelant qu'il cherchait à être discret et sans attendre, il ramassa son petit sac de toile et se dirigea d'un pas vif vers l'arrière de la résidence, déjà imposante vue de là ou il se trouvait.

La vielle bâtisse, malgré son aspect... vieillot pour les mentalités modernes, semblait dégager une aura de bienveillance et de joie comme pour refléter les envies et désirs de celui qui la regardait. D'un tour d'horizon du milieu du jardin, Hawel laissa ses sens s'ouvrir et rapidement, oubliant qu'il se pouvait qu'il y ai des personnes pouvant le voir, se transforma en sa forme primaire. Un grand loup au pelage argenté à long poils, aux yeux cristallins d'un bleu parfait et aux dents tranchantes comme des rasoirs apparut au grand jour. Ce grand loup courut dans tous les sens et fut ravi de se coucher dans l'herbe un long moment et se laisser à l'écoute du sol et des animaux autour. Il ressentit au travers de ses pattes toute la géographie des lieux autour de la résidence et rapidement il trouva un chemin que très peu de gens utilisaient : il pouvait le voir à la friche s'étant développée sur l'ancienne arche de roses que formait l'entrée de ce petit jardin abandonné très proche des grilles d'entrées.

Le soleil haut dans le ciel brillait d'une intensité rêvée assimilable à un jour d'été alors que l'hiver était encore dans le calendrier. Ses rayons d'un blanc éclatant mirent rapidement en valeur les poils argentés du Loup dont les yeux d'un bleu cristallin semblait fixé son reflet dans l'ancienne fontaine de pierres d'onyx d'un petit mètre de diamètre. L'herbe folle semblait s'être figé malgré la légère brise et rapidement une chaleur pesante s'installa. Le loup s'assit tranquillement et fixa le rythme reposant du clapotis de l'eau de la fontaine. Si le Loup en aurait été capable, il aurait sourit sous cette forme mais rapidement son sentiment de liberté s'estompa un court instant et ses instincts de chasseur reprirent instantanément le dessus. Il se retourna lentement en direction de l'entrée de son petit Paradis et il jeta un oeil un instant à son sac de toile aisément camouflé dans un des rosiers : personne de sensé n'irait le chercher ici.

L'odeur qui semblait se détacher de l'entrée était celle d'un Elfe, et d'une femelle. Hawel se relâcha d'un seul coup et s'allongea lentement à côté de la fontaine pour rendre cette scène encore plus 'invraisemblable'. Il grogna un instant à la vision du pied de la demoiselle mais il fut rapidement littéralement scotché lorsqu'il vu son visage et plus généralement ses déplacements. Elle était tout simplement gracieuse et il remarqua un détail très étrange : elle était dénuée d'oreilles pointues mais elle dégageait tout de même cette odeur caractéristique des Elfes. Hawel fronça, mentalement, les sourcils et attendit un instant pour savoir ce que l'Elfe allait faire. Il s'allongea donc et leva les oreilles comme pour la prévenir qu'il savait qu'elle était ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe

avatar

Kiriko Lucy
Elfe


Messages : 19
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 20
Localisation : chez moi !


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Re: [Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~   Mar 20 Mar - 20:45

    Le soleil brillé, les oiseaux chanté, le vent souffler je le sentais sur ma peau. Le printemps arrive enfin, on diras adieux a la neige et le froid glacé. J'avais le sourire aujourd'hui malgré que je soit un peut malade mais je me soigné même mon frère me soigne. J'étais habillé normalement, c'est-a-dire d'un jupe bleu avec un haut bleu/blanc puis le tout avec des botte noir, je m'habillais souvent comme cela enfin bref. J'étais heureuse d'avoir retrouvé mon jumeau même si on se voyais rarement, mais aussi j'ai remarqué que plus j'étais éloignée de lui enfin presque plus mes sentiment envers lui diminuée et devenais des sentiment normal.

    J'étais sortis dehors pour prendre l'air vue que sa me fera du bien puis je me mis lentement a marcher vers le portail, je m'étiras un peut et je regardas le ciel, le ciel était si bleu avec quelque nuage mais pas beaucoup. Je continuas de marché, j'arrivais bientôt au portail, ou il y avait aussi une fontaine. J'allais la bas par moment pour regardé l'eau,mais je préférais la mer avec son océan bleu et ses gigantesque vague cela fessait beau.

    Enfin j'arrivais doucement au portail ou il y a avais la fontaine, de loin je vis pas grand chose mais de plus près je vis un chose, une chose que je n'avais pas l'habitude de voir, oui mais qu'est que c'est ? Je m'arrêtas un moment puis je regardas cette chose, je me demander se que c'était. Puis je me mis a le décrire, alors il y a des poil d'un couleur gris/dorée, des yeux bleu mais je regardas un peut ailleurs puis je trouvas se que c'était mais oui bien sur sa ne peut être qu'un loup. Je le regardas a nouveau puis je me demanda que fait il ici ? Tel est la question. Je ne savais pas quoi faire ou plus tôt quoi dire alors je préféras gardée le silence.


Dernière édition par Kiriko Lucy (-) le Ven 27 Avr - 9:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wordl-fairy-tail.forumgratuit.org/
Lycanthrope

avatar

Hawel F. Ever
Lycanthrope


Messages : 13
Date d'inscription : 18/03/2012




MessageSujet: Re: [Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~   Jeu 22 Mar - 18:33

Si ma vie n'est plus la mienne...
Je serai ravi de lui offrir,
A elle,
La déesse de mon coeur, l'aube de mes jours et...
Son sourire...

Cher journal,

Je me rappelle de ce jour comme s'il s'était déroulé hier, je n'oublierais jamais son sourire et son entrée, le soleil, le clapotis de l'eau et surtout... cette intense lumière qui dans laquelle elle semblait baigner entièrement, mais il faut dire aussi que, dans cette scène qui m'avait déjà sembler si... étrange, l'écho de ma stupidité m'avait suffit ce même jour à provoquer un remue-ménage dans ma mémoire et mes pensées. Si mes souvenirs sont encore bons, au moment ou j'avais entraperçut son visage, je m'étais souvenu de Florina, mon ancêtre et les duels d'épées entre elle et 'moi' ou devrais-je dire... 'Lui'. Cela me rappelle d'ailleurs que les duels avec Vael étaient la suite de cette rencontre. Peut-être que tout était lié ? Et ainsi que rien de tout ce qui s'était passer ce même jour n'était du au hasard ? Était-elle mon âme soeur avant l'heure ? Avais-je eut suffisamment de chance dans toute ma vie pour croire cela ?

Je n'y crois pas aujourd'hui mais il y a surtout plusieurs choses qui me reviennent lorsque je repense à tout cela, pourquoi ce jour-là j'avais décidé de rester sous ma forme lupine alors que... j'aurai très bien pus l'abordée sous ma forme réelle, bien plus 'belle' et charismatique pour une elfe telle que ma Lucy. Mais, il faut dire aussi que j'étais très timide, et encore aujourd'hui les problèmes de ce genre se font encore présence et sont souvent très... énervants voir entravant pour ma vie sociale ou tout simplement mon désir de connaissances. De moins en moins, c'est sûr, ces situations se faisaient présence mais elles étaient toujours aussi gênantes. Enfin bref, je m'égare encore une fois à des stupidités qui ne font qu'occuper tes belles pages mon cher livre. Mais il faut dire que ce jour-ci resteras toujours graver dans ma mémoire comme le jour de ma rencontre avec... ma fiancée.

J'arrive aussi à me souvenir de quelque chose, quelque chose que j'aurai du faire lorsqu'elle était arrivée. Je me demande encore, d'ailleurs, pourquoi je ne l'avais pas fait... 'Cette Chose' qui aurait pus la faire sourire et qui aurait peut-être précipité notre relation et ainsi provoquer mon bonheur avant ma souffrance ?

J'entends au loin ce petit bruit de pas qui suffit à ravir à mes oreilles ses pensées égarées. Il faut donc que je partes et que je te laisse à nouveau. Ma fiancée m'attends devant... cet autel de pierre et de végétaux.

A bientôt très cher compagnon.
Hawel F. Ever.

Quatorze...
Quatorze mètres les séparaient, les deux protagonistes de cette fable grotesque d'une rencontre dans un Paradis sur Terre.

Les buissons s'agitèrent et rapidement les pétales des tapis de fleurs autour de la fontaine voletèrent en s'élevant dans un vrombissement étrange, presque extraordinaire par le nombre de morceaux de cette couleur jaune et blanche. Le loup encore allongé sur la fontaine cligna un instant des yeux assaillit par les couleurs vives trop fortes pour ses yeux habitués à l'obscurité. Il les rouvrit rapidement et dans un bruit de cliquetis se releva lentement, il avait un très beau point de vue sur les environs autour de lui et sur même des endroits autour de ce petit coin de Paradis mais, comme si le hasard voulait s'en mêler, il n'avait aucune vraie vue sur la demoiselle qui s'était figée à son entrée. L'atmosphère était pesante, non pas par la chaleur, mais par les milles et unes questions qui se développaient dans l'esprit du Lycanthrope. Il s'avança encore de quelques pas jusqu'à pouvoir apercevoir l'ange qui venait de poser le pied dans le 'carré' et ainsi qui était sortit de l'entrée de roses.
Un visage fin, un nez charmant surmonté de deux grands yeux innocents et eux-même en contraste avec une chevelure blonde d'un blond équilibré avec l'atmosphère autour. Si les anges existaient et qu'ils avaient tous des allures parfaites, cette demoiselle dépassait toutes les attentes du Loup qui tressaillit un long instant et qui se figea à un mètre de la jeune fille.

Le vent souffla une énième fois et fit mouvoir les poils du pelage argenté du Lycanthrope. Il cligna encore une fois des yeux sur cette vision magique et irréelle d'une femme magnifique et comme si ses pensées se matérialisaient devant-lui, son corps bougea de lui-même. Il s'avança, à pas de loup, près de la jeune fille à portée de ses mains d'une délicatesse absolue et d'un charme incroyable. Il se colla à elle comme un chat le ferait mais avec l'adresse d'un loup. Il fixa ses yeux avec un air... amoureux mais en même temps distant, comme celui d'un être humain et se mouva dans des axes de directions étranges comme pris de folie. Il invita du regard et d'un mouvement de tête Lucy à venir le rejoindre à côté d'un banc de pierre abandonné ici depuis des années et des années, voir peut-être même des décennies. Il s'assit à côté du banc, de l'autre côté du petit jardin secret, et attendit patiemment que la belle demoiselle le rejoigne. Il ne savait pas vraiment quoi faire, après tout il ne pouvait pas parler sous sa forme de Loup sans risquer de lui faire peur et il ne voulait absolument pas cela. Il préféra garder un silence compatissant, il pouvait attendre que sa belle parle avant lui. Il fallait même qu'elle parle avant lui... Sinon, il était tout simplement foutu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe

avatar

Kiriko Lucy
Elfe


Messages : 19
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 20
Localisation : chez moi !


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Re: [Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~   Mer 28 Mar - 18:36

    Le vent commença a souffler, l'herbe et les fleurs même les buisson bougé.Je le fixais un moment puis je fixais ses yeux, pourquoi ses yeux ? Ses yeux était si beau même magnifique surement pour sa que je fixais ses yeux.Puis je le vis avancer, avancer de quelque pas, je le regardais sans rien dire.Je préférais garder le silence, puis je ne savais pas quoi dire, peut être que si je dit quelque chose il me comprendrais mais moi je ne le comprendrait surement pas. Il était si proche de moi, je resta figeais, ne voulant pas faire un pas en plus.

    Le vent continuas de souffler,je continuas de regardais le jeune loup qui se trouvais devant moi.Il s'avança vers moi puis se colla a moi comme un chat puis je regardai ses yeux a nouveau, qui avais un air amoureux mais aussi distant. Puis juste après d'un mouvement de tête, le jeune loup l'invita a venir le rejoindre a coté d'un banc. Alors je pris mon courage a deux main puis j’avançais vers le banc, une fois près du banc je m'assoit puis je regardas a nouveau le loup, je ne disais toujours rien mais que fallait-il que je fait ? Cette question me torturais l'esprit. Même un son de ma bouche mais rien ne sortit,alors je secouas un moment la tête avant de regardais a nouveau le jeune loup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wordl-fairy-tail.forumgratuit.org/
Lycanthrope

avatar

Hawel F. Ever
Lycanthrope


Messages : 13
Date d'inscription : 18/03/2012




MessageSujet: Re: [Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~   Lun 2 Juil - 19:46

Le soleil était encore haut et la timidité semblait au goût du jour pour les deux protagonistes de cette scène à la fois ridicule, touchante et étrange. Un loup d'un pelage immaculé de poussières ou la moindre saleté se tenait assit sur un banc, aux côté d'une belle demoiselle d'une chevelure blonde dégageant tout deux cette... phéromone qui les joignaient tout deux de par leurs êtres. Le loup se pencha lentement sur le côté, collant sa fourrure sur l'épaule de la jeune fille et la fixa dans les yeux, il voulait qu'elle parle avant lui afin de mieux pouvoir créer son entrée car s'il n'y réfléchissait pas ne serait-ce qu'un peu elle serait effrayée et le verrait surement comme un pervers ou une personne dangereuse.

Le loup se secoua lentement et s'allongea sur les genoux de la jeune fille, laissant le temps et l'air secouer ses cheveux /poils et glapit avec gentillesse comme pour lui rappeler qu'elle devait absolument commencer la discussion ou au moins lui donner quelque chose pour que lui la commence...

Il était coincé du fait de sa forme réelle et peu de gens connaissait l'existence des lycanthropes car leurs retours à la lumière était discret et très peu étaient les lycanthropes soucieux de leurs images. Ils étaient tous pour la plupart élitistes et étaient très manipulateur et/ou belliqueux. Ce qui fait un redoutable duo... Surtout pour des gens et des créatures aussi puissantes que les lycanthropes...


HRP: Honnêtement c'est difficile de répondre à ton post, tu ne laisse pas beaucoup d'ouvertures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: [Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Lucy Kiriko] One move makes me dream about you~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I had a dream!
» Les autres livres de Lucy Maud Montgomery
» Les hotels Disney sont devenus hors de prix meme avec PA DREAM !!!!!!
» [Hôtel partenaire] Vienna House Dream Castle
» [HTC DREAM] Le Dream en détails.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.S.2 :: Inutile~ :: Corbeille :: L'allée :: Portail-