Bienvenue à toi Invité. ♫


Partagez | .
 

 Another day in the stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humain

avatar

Abigaël Maclair
Humain


Messages : 33
Date d'inscription : 21/12/2011
Localisation : De toutes façons, il ne veut pas vous parler.


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Another day in the stars   Lun 23 Jan - 3:43




I just want to see you.



« On ne fuit pas les gens, on se fuit soi-même. »






Cette nuit-là se passait pourtant tranquillement.

Les lumières de la rue venaient à peine de s'éteindre dans cette soirée silencieuse, laissant place à la beauté de la Lune et au ballet des étoiles. Celles-ci valsaient à dix milles lieux de là, dans un spectacle réservé aux planètes et comètes, dans le plus grand secret.

Les volets du pensionnat s'étaient refermés sur les vitres propres des chambres, des salles de classe et des salons divers. Tout le monde semblait alors endormi dans un sommeil profond, rêvant de chimères irréalisables ou encore de monstres incroyables. Tout le monde ? Pas vraiment non. Une personne demeurait éveillée parmi les rêveurs, yeux rivés sur le plafond blanc. Lui aussi rêvait. Mais de quoi ?

Sans attendre le sommeil, il se leva, vêtu seulement d'un débardeur et d'un caleçon. Il se hâta à enfiler une chemise et un pantalon un peu grand pour lui - après s'être, en partie, déshabillé - et sortit de sa chambre sans un bruit. Sans prendre le temps de boutonner son haut, il monta les escaliers jusqu'à arriver au dernier étage.

La porte menant au toit était entrouverte: coup de bol pour le borgne cette fois. En sortant un petit livre de sa poche, il monta le dernier escalier pour arriver sur le toit.

Un vent fort soufflait sur le toit plat de l'établissement, balayant tout détritus qui aurait pu s'y trouver. Mais Abigaël ne semblait pas craindre le froid, étrangement. Il ouvrit son petit livre de poche et s'assit contre le mur du bâtiment de la cage d'escalier, laissant le vent tourner les pages de l'oeuvre. Celui-ci d'ailleurs soulevait également la mèche de cheveux du jeune homme, mais un bandage recouvrait son oeil gauche.

Un bouquin assez connu d'ailleurs: Roméo et Juliette. Un classique. Qu'il connaissait déjà par coeur... Il tournait les pages avec lassitude, sans envie de lire. Il semblait préoccupé. Il pensait toujours à cette fille, celle qui le hantait dans ses rêves, celle qui allait le hanter jusque dans sa vie même ! Des illusions, des hallucinations... Un rêve éveillé.

Puis soudainement, peut-être trop lassé, peut-être trop énervé, ou peut-être juste déprimé, il se leva et couru vers le bout du toit, vers le vide. Alors qu'il arrivait à la limite de celui-ci, il s'arrêta et jeta son livre furieusement vers la terre. Le borgne souffla, comme calmé, le temps d'un instant. Et subitement, un cri retentit depuis le toit, dans la cour, dans les rues alentour, dans la ville toute entière. Un cri ou plutôt un mélange d'émotions bien trop fortes à contenir ; de l'amour et de la passion, de la tristesse et de la mélancolie, de la colère et de la haine. Puis d'autres encore, bien trop dures à déterminer.

Alors qu'il semblait enfin s'arrêter, les larmes aux yeux, il entendit le simple grincement de la porte d'acier derrière lui...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin's

avatar

Azalée E. Black
Admin's


Messages : 112
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 24
Localisation : ._.




MessageSujet: Re: Another day in the stars   Mar 24 Jan - 20:56


"Ton monde commence à se briser..."




"Un jour, Loarwenn Black, tu ne feras plus attention à ce qui t'entoure... Tu deviendras égoïste, froide et distante envers ceux que tu aimes... Tes yeux et ton coeur deviendront aussi sombres que les ailes d'ébène d'un corbeau... Et le rouge du sang de tes victimes écrira sur ta peau ta malédiction! Car oui, Loarwenn Black, tu es maudite et cela jusqu'à ta mort!
N'oublie jamais... Tu causeras un jour ou l'autre la perte de ce monde..."

"La perte de ce monde..."


Un hurlement déchira le calme du pensionnat, montant dans la nuit comme une plainte désespérée. La jeune elfe se réveilla trempée de sueur froide, des larmes coulant sur son visage terrorisé. Encore ce foutu cauchemar...

Elle se leva et essuya ses joues. Ses compagnons de dortoir ne s'étaient même pas réveillés, car habitués aux cauchemars fréquents de leur camarade, ils s'étaient tous fournis en boules quiès. Loarwenn regarda ses mains: elle tremblait.
La jeune Reine soupira. Elle qui avait souhaité passer une bonne nuit, c'était raté! Impossible de se rendormir maintenant, l'angoisse de refaire encore une fois l'affreux rêve prophétique trop ancrée dans son esprit. Respirant le plus calmement possible, elle alla se passer de l'eau sur le visage pour calmer la fiévreuse rougeur qui s'était installée sur ses joues. S'essuyant énergiquement dans une serviette propre et fraîche, elle aperçue son reflet dans le miroir. Deux yeux aux multiples couleurs la fixait. La jeune elfe avait fini par les détester. Tous les jours, il lui rappelait ce qu'elle était. Une créature maudite.
Elle jeta la serviette, se dirigea vers son armoire et s'habilla rapidement d'un short noir et d'une chemise aux manches bouffantes. Ce soir, elle passerait la nuit dehors, pour oublier ses chagrins et l'Amour qui l'avait meurtri, puis rejetée.
Ce soir, elle irait regarder les étoiles.

Elle décida d'aller sur le toit, là où personne n'irait l'embêter. La jeune elfe chantonnait doucement une chanson dans sa langue natale, pour s'apaiser l'esprit. Elle monta l'escalier menant au toit et poussa la porte qui s'ouvrit dans un grincement métallique.

Levant la tête, elle balaya le toit d'un regard inquisiteur et ses yeux s'écarquillèrent quand elle vit que quelqu'un y était déjà présent.
C'était un jeune humain du pensionnat, et en l'analysant rapidement, Loarwenn se rendit compte que c'était l'un des plus beaux garçons que le pensionnat comptait.

Portant une chemise ouverte et un pantalon, il arborait une chevelure d'ébène et une peau très pâle. Son oeil gauche était masqué, mais pas son oeil droit. Celui-ci passait par toutes les nuances de bleus possibles, et sa forme était superbe.

Loarwenn avait déjà croisé un jour le jeune homme dans les couloirs du pensionnat: il lui était apparu comme un être certes beau, mais froid et distant envers ses semblables.

Elle resta un moment interdite, une main toujours sur la porte, puis doucement, recula, légèrement intimidée par le jeune humain.
Ne voulant pas le déranger, elle s'apprêtait à partir...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

avatar

Abigaël Maclair
Humain


Messages : 33
Date d'inscription : 21/12/2011
Localisation : De toutes façons, il ne veut pas vous parler.


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Re: Another day in the stars   Sam 4 Fév - 18:07




Masquerade.



« On ne fuit pas les gens, on se fuit soi-même. »






Deux yeux arc-en-ciel le fixaient depuis l'obscurité.

Il s'était retourné, furieux, énervé. On osait le déranger, lui, Abigaël Maclair, alors qu'il se reposait sur le toit, alors qu'il se laissait malmener par ses propres émotions. Qui pouvait bien venir sur ce toit, là, maintenant, à cette heure-ci ? Qui avait eu la folle idée de se présenter à lui ainsi ? Qui ?!

Il se dirigea d'un pas rapide et enragé vers la porte, poings serrés. Pourquoi fallait-il toujours que quelqu'un vienne l'interrompre, quoiqu'il fasse ? Il s'efforçait toute la journée à porter un masque aux traits durs et froids et maintenant, il devait aussi jouer le jeu la nuit venue ? Non, non ! Il était hors de question pour lui d'être ainsi dépendant des autres !

Il ouvrit la porte métallique d'un grand coup sec avant de s'avancer d'un pas pour s'adosser au mur à côté. Il observa la jeune elfe de son oeil bleu sombre, froid, sans un sourire, sans même un rictus. Tout n'avait été donc qu'illusion ? Cette grimace qui déformait son visage, sa tristesse et sa colère ? Tout avait disparu dans un éclair, comme ça ? Maintenant, il n'affichait plus qu'un simple visage de marbre, une expression inébranlable, quelque chose dénué de sentiment. Et lentement, alors que ses yeux s'habituaient à l'obscurité ambiante de la minuscule pièce, il dit, sur un ton presque monotone:


- Qu'est-ce-qu'il y a ? Vous me cherchiez ?

La lumière de la Lune transperça les nuages et éclaira leurs deux visages. Il leva de suite le regard sur l'elfe. Ses yeux auraient pu se confondre à deux ammolites et ses cheveux étaient d'un blond éclatant, couleur blé. Elle avait une poitrine bien généreuse pour sa petite taille -du point de vue d'Abigaël bien sûr.

Dans un soupir, il passa sa main sur sa mèche ébène, la soulevant. Du sang encore frais teintait le bandage recouvrant son oeil.


- C'est une question stupide. Vous voulez juste être seule, je me trompe ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin's

avatar

Azalée E. Black
Admin's


Messages : 112
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 24
Localisation : ._.




MessageSujet: Re: Another day in the stars   Mer 8 Fév - 20:58

.

Loarwenn allait descendre les escaliers quand la porte s'ouvrit avec fracas. S'adossant au mur, le jeune homme du toit la toisait d'un air indifférent. La jeune elfe se demanda pourquoi il l'avait suivi... Elle avait souhaité être seule et apparemment, lui aussi. Ce n'était pas logique.
Qu'il la laisse seule... La nuit, elle était trop sensible et ses émotions devenaient incontrôlables.
Elle ne voulait pas pleurer devant cet inconnu! Plutôt mourir. Aux yeux des autres, elle était l'elfe cinglée, pas l'elfe fragile. Elle respira un grand coup, une lueur de fierté et de défi dans les yeux.

- Qu'est-ce-qu'il y a ? Vous me cherchiez ? demanda-t-il, d'un air indifférent mais quelque peu las.

Le chercher? Mais jusqu'il y a quelques jours, elle ignorait l'existence même de ce jeune homme ! Peut-être l'avait-il confondu avec quelqu'un d'autre... Avec l'obscurité qui régnait dans la minuscule pièce, c'était possible, après tout.
Au moment même où elle eût cette pensée, un rayon de Lune inonda la cage d'escalier. Elle cligna des yeux et fixa l'astre rond. Elle avait toujours été, un peu comme tous les elfes, émerveillée par cette sublime dame d'argent qui l'avait vu naître.

Elle entendit le jeune homme soupirer. Elle secoua la tête doucement, pour ramener son esprit sur Terre. Il souleva une mèche de ses cheveux et Loarwenn vit que le bandeau qui cachait l'oeil gauche du jeune homme était taché de sang. Instinctivement, elle eût de la peine pour ce garçon. La vie semblait avoir été dure avec lui... Elle sursauta légèrement quand il reprit la parole.

- C'est une question stupide. Vous voulez juste être seule, je me trompe ?

Loarwenn pensa qu'il s'était enfin rendu compte qu'il ne la connaissait pas, et qu'il ne l'avait jamais vu. Et que c'était pourquoi elle n'avait pas l'attention de le chercher, si elle ne l'avait jamais rencontré.

Doucement, elle hocha la tête à sa question. Oui, elle aussi avait souhaité être seule... Et le toit était l'endroit le plus haut du pensionnat pour observer les étoiles. Admirer les astres était apaisant pour le corps et l'esprit. Elle soupira et regarda le jeune homme.

- Vous aussi, vous souhaitez être seul... Le Destin a alors mal fait les choses ce soir. Deux solitaires nocturnes qui se rencontrent... N'est-ce pas un peu... Ironique?

Son regard se posa sur le bandeau ensanglanté du jeune homme. Se sentant d'humeur magnanime, elle désigna sa partie gauche du visage.

- Excusez moi, mais je ne peux m'empêcher de remarquer que ça n'a pas l'air d'être très bien soigné... Si vous le souhaitez, je peux stopper l'écoulement du sang grâce à la magie. Enfin je dis ça... Libre à vous de refuser.


.


Dernière édition par Loarwenn le Sam 19 Mai - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

avatar

Abigaël Maclair
Humain


Messages : 33
Date d'inscription : 21/12/2011
Localisation : De toutes façons, il ne veut pas vous parler.


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Re: Another day in the stars   Jeu 1 Mar - 3:46




Eye.



« On ne fuit pas les gens, on se fuit soi-même. »





Cette nuit-là...

C'était la même. Quelqu'un avait tiré. Le bruit sourd avait retenti dans toute la ville muette. Quelques animaux s'étaient enfuis dans des miaulements et des aboiements, puis le calme était revenu. Un corps était tombé.

C'était la même. Quelqu'un pleurait. Un bruit d'acier se fit entendre sur le chemin abandonné. Le vent fût tranché le temps de quelques secondes, puis un hurlement coupa la nuit. La dague s'était enfoncée.

C'était la même. Quelqu'un s'était blessé. Le bruit de ses larmes n'était qu'un son de plus dans la forêt sombre. Ses paroles devenaient des murmures jusqu'à leur arrêt complet, relevant la tête. Son œil gauche n'était plus.


- Excusez moi, mais je ne peux m'empêcher de remarquer que ça n'a pas l'air d'être très bien soigné... Si vous le souhaitez, je peux stopper l'écoulement du sang grâce à la magie. Enfin je dis ça... Libre à vous de refuser. 

Il sortit de ses pensées. Avait-elle parlé avant ? Qu'en savait-il. Tant pis, elle le prendra comme un homme qui en a rien à faire. Comme tous les autres. Il soupira et se redressa, afin de ne plus se tenir contre le mur. Il la regarda de haut, les mains cachées dans ses poches de jean.

Non, il ne fallait pas qu'elle le soigne. Elle ne devait pas découvrir que c'était lui-même qui s'était infligé ça. Sa folie l'avait repris, il devait tout stopper. Et c'est ce qu'il avait tenté de faire... Mais comment être précis dans la nuit ?

Il rebaissa la tête, observant un moment ses chaussures qui poussaient de quelconques cailloux dans l'escalier. Lorsqu'il la regarda à nouveau, il lui dit, après un nouveau soupir :

- Non, ça ira, je sais me débrouiller, commença t-il sur un ton amer. C'est suffisamment bien soigné pour empêcher à la blessure de s'aggraver. Alors si vous y touchez, vous risquez de tout faire foirer. Non merci.

Un rictus étira ses lèvres en un éclair. Elle ne devait tout simplement ne pas se mêler de ses affaires. Il passa donc à côté d'elle pour rejoindre l'escalier :

- Je te laisse le toit pour ce soir. Tu en as certainement plus besoin que moi.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin's

avatar

Azalée E. Black
Admin's


Messages : 112
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 24
Localisation : ._.




MessageSujet: Re: Another day in the stars   Mar 10 Avr - 17:46

Elle haussa les épaules à la remarque du jeune homme. Puis subitement...
Un rire s'éleva vers les étoiles, retentissant comme milles clochettes sur les murs de béton gris. Un beau rire, entraînant et jovial mais qui pourtant sonnait jaune. Par Merlin, elle devait arrêter de rire, ce type allait la prendre pour une folle ! Mais elle n'avait pu s'en empêcher. Entendre dire de la bouche d'un humain qu'elle allait... Comment avait-il tourné ça déjà ?
"Tout faire foirer"? Sûrement, car distraite par ce bandage sanglant, elle n'avait écouté qu'à moitié mais le si peu qu'elle avait retenu lui avait laisser échapper ce rire à retardement. Qu'il était drôle, vraiment ! Sur tous les points de vue, cet inconnu méconnaissait sa race. Bien sûr, il n'était pas le seul...
Elle réussi à se reprendre, et affichait à présent un air indifférent et neutre. Le même que lorsqu'elle recevait des hauts-dignitaires à la cour. Un visage de marbre, lisse et froid. Un véritable entraînement était nécessaire pour arborer cet air là. Ou alors, il fallait vraiment être bon comédien d'origine. Ou pire, il fallait être aussi lisse et glacial de l'intérieur.

Elle s'éloigna des escaliers, et se mit à trottiner sur le toit. Levant la tête vers les cieux, elle sourit: Les étoiles brillaient de milles feux ce soir là, sa Mère nourricière étant absente dans cet océan de lumière. Ses oreilles s'orientèrent vers l'escalier. Le jeune homme descendait-il encore ? Elle courut vers la cage d'escalier, envahie d'un désir soudain: elle voulait savoir à qui elle avait eu affaire. Quel était son nom ? S'injuriant mentalement de n'y avoir pensé que maintenant, elle agrippa les deux côtés de l'ouverture de la cage de ses mains pour stopper son élan.

- Hey ! Tu sais, le toit est assez grand !! Et d'ailleurs, comment t'appelles-tu, toi qui ne croit en personne ?
hurla t-elle, pour être sûre d'être entendue.

Elle n'attendit pas de savoir s'il allait revenir ou non. Elle repartit de suite sur le toit en courant, ses longs cheveux dorés volant derrière elle. Et soudainement, sans crier gare, elle exécuta un fantastique salto avant et retomba avec légèreté et précision sur l'extrême bord du toit. Le vide était sous elle.

Loarwenn fixa la ville, son visage de nouveau impassible. Oubliant tout ce qui l'entourait et l'endroit où elle se trouvait, elle tendit l'une de ses jambes dans le vide.
Seul le vide comptait. Il pouvait l'arrêter maintenant. Avant l'explosion finale.

Après tout, cela pourrait passer pour un simple accident. Le garçon de tout à l'heure témoignerait en déclarant qu'elle n'avait pas l'air déprimé quand il l'avait rencontré.
Mais était-elle seulement déprimée ? Même pas.
Elle souhaitait seulement le meilleur dans ce monde. Et si elle se penchait encore un peu...

Elle sauvait l'humanité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

avatar

Abigaël Maclair
Humain


Messages : 33
Date d'inscription : 21/12/2011
Localisation : De toutes façons, il ne veut pas vous parler.


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Re: Another day in the stars   Mer 2 Mai - 19:26




Suicidal.



« On ne fuit pas les gens, on se fuit soi-même. »





Cette nuit allait être longue...

Il s'arrêta dans la pénombre de l'escalier, là où on n'aurait pu voir que sa simple silhouette. L'elfe était partie pour revenir. "Stupide" pensa t-il. Il tourna à demi la tête, pour entrapercevoir le corps de la jeune femme, qui repartait déjà vers le toit. Il souffla et remonta les quelques marches d'un pas las et lent.

Il repassa la porte, mains dans les poches. Il n'aimait pas les montrer. On pouvait facilement identifier quelqu'un rien qu'en regardant ses mains. Il se fiait d'ailleurs souvent à cela pour analyser quelqu'un. Ça ne trompait jamais. Tout comme les yeux.

Il suivit du regard les pas de la jeune femme. Où courait-elle ainsi ? Il n'y avait pas grand chose à faire sur ce toit, pourtant... Et là, soudainement, il ne vit plus ses pieds. Il releva la tête. Venait-elle de se téléporter ou avait-elle juste exécuté un saut impressionnant ?

Il s'arrêta soudainement, l'observant de son seul oeil, surpris. Elle était peut-être plus agile que ce qu'il pensait. Elle ne se serait raté que d'un seul pas qu'elle serait déjà morte, allongée en bas du bâtiment, comme une poupée désarticulée.

Et elle tendit sa jambe dans le vide. Là, ça devenait réellement dangereux. Cependant, il ne bougea pas d'un pouce, restant immobile. Il aurait pu être un quelconque poteau que ça n'aurait pas changé grand chose.


- Peu importe ce que vous avez en tête, je ne viendrais pas vous sauver, commença t-il. Je n'irais pas risquer ma vie pour quelqu'un qui souhaite mourir. Si vous le voulez vraiment, faîtes-le, maintenant. Mais vous imaginez ce que vous m'infligez ? J'aurais un mort sur la conscience et je serais certainement traumatisé.






[ P.S: Désolé, c'est court. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin's

avatar

Azalée E. Black
Admin's


Messages : 112
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 24
Localisation : ._.




MessageSujet: Re: Another day in the stars   Sam 19 Mai - 20:00

- Peu importe ce que vous avez en tête, je ne viendrais pas vous sauver, commença t-il. Je n'irais pas risquer ma vie pour quelqu'un qui souhaite mourir. Si vous le voulez vraiment, faîtes-le, maintenant. Mais vous imaginez ce que vous m'infligez ? J'aurais un mort sur la conscience et je serais certainement traumatisé.

Loarwenn sourit et ramena doucement sa jambe sur le rebord du toit.

- Ah ! Vous êtes revenu ! Je savais que vous alliez revenir. Et ne vous en faites pas pour votre conscience, je n'ai pas l'intention de sauter. Ce n'était... Qu'un simple jeu ! dit-elle, en faisant mine de réfléchir sur le dernier mot.

On ne pouvait décidément pas sauver le monde tranquillement, ici. Elle avait pendant un instant oublié qu'elle avait rappelé ce jeune homme pour savoir son nom. Elle aimait connaître le nom des gens, il racontait parfois de jolies choses... Et cela était plus facile de les interpeller si on avait leur nom, naturellement. De plus, elle s'ennuyait et avait remarqué que ce garçon n'aimait particulièrement pas qu'on l'embête. Parfait. Elle adorait mettre la pagaille dans la vie des gens, ça l'aidait à garder la sienne relativement "stable".
Enfin, stable selon sa propre définition...
Elle se détourna du vide et sauta sur le toit, légère, dans un tourbillon de longs cheveux d'or. D'un geste vif, elle replaça sa gavroche de travers et figea sur ses lèvres une moue rieuse qui s'accordait à l'éclat majoritairement ambré de ses yeux pétillants de malice. Elle voulait laisser ses cauchemars et son avenir un instant de côté pour s'amuser comme elle l'entendait. Comme au bon vieux temps, où elle était alors qu'une simple jeune elfe libertine qui faisait honte aux "hauts elfes", ses nobliaux presque trop humanisés, car elle était devenue l'une des "danseuses" les plus appréciées d'une maison de "spectacle"... Saletés d'elfes, ils étaient maintenant ses pauvres sujets...

- C'est malgré tout étrange que vous soyez revenu. Vous n'avez pas l'air d'apprécier la compagnie des gens, je me trompe ? C'est la curiosité qui vous a ramené ici ? L'envie de me donner votre nom ? De connaître le mien ? De me taper dessus ? De me montrer à quelle point vous vous en fichez des autres ? De vous même ? Du monde entier?

Elle éclata de rire intérieurement. Qui pouvait supporter autant de questions sans craquer ? C'était difficile de ne pas s'énerver devant autant d'impertinence maquillée en naïveté. Car oui, il était impertinent d'importuner les gens comme cela... Quelle allait être sa réaction ?

Elle joua négligemment avec une mèche de ses longs cheveux, un air arrogant et malicieux peint sur le visage.

Craquera ?

Craquera pas ?





(C'court, mes idées sont nulles en ce moment. Pas qu'en ce moment, en fait =D)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Another day in the stars   

Revenir en haut Aller en bas
 

Another day in the stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Devinette stars disney
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Les génériques de Déclic Images - Les Shuudan'Stars
» STALLONE et les stars.
» [shôjo] Twinkle Stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.S.2 :: Inutile~ :: Corbeille :: Dortoir mixtes :: Le toit-