Bienvenue à toi Invité. ♫


Partagez | .
 

 IceBerg en éruption ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin's

avatar

Stone Ian K.
Admin's


Messages : 220
Date d'inscription : 07/07/2011


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: IceBerg en éruption ~   Jeu 7 Juil - 19:16


Lorsqu’il est sans blessure,
il garde son trésor.


« Humaine/Sage »

















Nom & prénom : Miyako Shana.
Sexe & sexualité: Féminin. Bi Polaire.
Âge : 21 ans.
Pouvoirs : [X]
Armes : [Mini poignards, corps & un yoyo en cristal]
• Description physique

Couleurs : Sa peau est délicate, douce, mais froide. Son corps est toujours froid et ces couleurs aussi. Ces cheveux, aussi longs soit-ils, sont d'un rose pâle. Ayant la même couleur qu'une de cerisier ou encore, d'un bonbon au lait. Sa peau, aussi froide soit-elle, est d'une pâleur incroyable. Il est vrai que les rayons de soleil n'attire pas réellement la jeune fille. Ces yeux sont d'un bleu pur, une vague appartenant à l'océan.
Traits : Des traits très fins. Son visage et allongé, ces joues légèrement joufflues. Son front est légèrement bombé, pas très haut ceci dit. Son nez s'assemble avec le reste de son visage. Et la partie la plus intéressante sur son visage : ces lèvres. Souvent rouge grâce a son baume à la cerise qu'elle met régulièrement.
Mensuration : Petite? Grande? Eh bien, elle est moyenne! Mesurant 1M68, elle ne pèse pas plus gros qu'un bébé éléphant. Pourtant, sa poitrine est assez forte. Ce qui lui a donner quelques problèmes avec les hommes. Car il faut le dire, sont de vrai sadique!
Vêtements : Ces vêtements sont des plus banales. Il y a peu qu'elle s'est mises au jupes et robes, vous trouverez donc plus de jean's, short et autres, que des choses féminines dans son placard. Les talons? Elle n'en porte presque pas, bien qu'elle tente d'améliorer cela. C'est une Shana décontracter que vous aurez devant vous et non une potiche.
Tenue : Toujours une bonne conduite devant les personnes qu'elle considère comme "connaissance". Jouant son rôle de poupée jusqu'au bout, pour ne pas faire honte à son nom. Malgré qu'elle haïsse au plus au point. Rare sont les fois ou elle se laisse emporter et deviens disgracieuse.

• Description mentale

Un IceBerg : Qui a dit qu'une fille de bonne famille était toujours souriante et prête a tout pour plaire a ces compères? Vous allez apprendre a mieux connaitre cette jeune Miyako Shana, fille des Miyako. De la haute bourgeoisie! Mais ceci, vous le serez plus dans l'histoire. Je vais plutôt vous parlez d'Elle.
Une fleur :
Des souvenirs :
Une attitude :
La folie :

• Histoire

Un amour illusoire :


« L’amour fraternelle ». Née un matin d’été, le deux juillet, notre jeune Shana appota un faux espoir au jeune couple. Eux qui voulait garder cette « suprise » jusqu’à son arriver, fit vite déçu du résultat. Du moins, le père, Hyde Miyako, souhaitait perpétuer une tradition. Qui se transmettait de génération en génération. Ce jour là, il n’eu pas de chance, car la tradition ni était pas. Mais à qui en vouloir ? Est-ce réellement la faute du nouveau né ? Pour certaines personnes, non, pour d’autres, oui. Et malheureusement pour la jeune fille, elle faisait partie des enfants qui était en tort de leur sexe, dés la naissance.
Le couple s’occupèrent tout de même d’elle. Lui offrant un amour illusoire, lui offrant tout ce qu’elle désirait à condition que son travail fut bien fait. Pendant ces cinq premières années, elle fut la princesse des Miyako. La petite fille la plus désiré dans le monde mondain. Mais toutes bonnes choses ont une fin. Aussi bien bonne que mauvaise. Pourquoi ? Soyez patient, cela arrive.
C’est a son cinquième printemps que sa vie bascula. A la naissance du nouveau né, espoir et honneur pour le couple, décéption et haine pour la jeune fille. Elle n’était pas idiote, loin de là. Elle savait que la venu de ce petit être allait lui être fatale. Et elle n’eu pas tort. Le soir même, son préstige s’était enfui a toutes jambes. Elle avait toujours sa chambre, toujours les jouets qu’elle avait gagner avec son labeur. Mais plu jamais elle n’aura une chose de ces deux adultes. Ces sorties se faisait de plus en plus rare, ces vu public était devenu occasionnel. Elle était prisonnière de la demeure familiale. Etant obliger de faire tout ce que son père lui demandait.
« Père... Pourquoi suis-je retenu prisonnière ici ? Je veux devenir libre comme autant. »

Le sang d’une tromperie :


« Liberté orchestrée ». Jamais elle n’imaginerait que sa prière se ferait entendre, et encore moins de la manière suivante. Un jour commun, ressemblait a tous les autres. Encore enfermé, sa salle de secours était la salle de musique. Toujours accompagner de son violon. L’hiver battait son plein. Les flocons dansait dehors, elle avait toujours voulu sortir et jouer avec des enfants. Des pauvres comme des riches, peu lui importait. Malgré son « statut » de bourgeoise. Elle avait été enfermer a ces cinq ans, aujourd’hui elle en avait dix huit. Huit ans sont passé et elle ne voulait plu croiser sa famille. Elle avait prise l’habitude d’être traitée comme une « domestique » de maison par son père. Son géniteur. Elle en voulait énormément a sa mère de laisser Hyde n’en faire qu’à sa tête avec elle. Et Shinichi, n’en parlons même pas. Il suffisait qu’elle le croise dans un couloir pour lui montrer la haine qu’elle éprrouvait pour lui, en un regard.
Revenons au jour de « bonté ». Il était tôt, elle ne pouvait s’évader de sa prison que le matin, entre huit heures et dix heures. Le reste de la journée elle devait rester enfermer dans sa chambre ou bien obéir aux ordres donner par le chef de la demeure. Elle sortie ces partitions, son violon et exquisa un sourire lors de la première note qui sonnait en échos dans toute la pièce. Sa mère l’observait par la petite fenêtre, qui était incruster dans la porte. Elle ne le disait pas, mais elle observait souvent sa fille jouer du violon. Elle retrouvait sa petite fille de cinq ans a ce moment précis. Elle aimait sa fille, mais ne voulait pas tout perdre pour sauver la jeune fille. L’égoisme humain...
Shana rata une note, ce qui était très rare et généralement signifiait qu’une mauvaise chose allait arriver. La jeune fille se mise a rire, après tout, que pouvait-il bien lui arriver de pire que sa situation actuelle ? Rien. Du moins, elle le pensait. Mais son téléphone sonna, elle regarda le numéro. Mais il ni avait pas de numéro, il était masqué. Elle décrocha, insousciente. Il fallait le dire, elle était insousciente a cette époque. La voix au bout du fil était celle d’un homme, d’un certain âge.
« -Vous êtes bien Miyako Shana ? »
« -Que me voulez-vous ? »
« -Si vous ne venez pas devant le portail immédiatement, je tuerait votre famille et brûlerait le domaine. Avec votre meilleure amie, par la même occasion. »
Shana prise de panique, accepta le chantage des ravisseurs. Mais resta quelques instant sans vie, inerte dans la salle. Se demandant comment il a pu avoir tant d’informations sur elle. Elle serra son portable, tellement fort qu’il se brisa dans sa main. Son cerveau qui réfléchissait a cent à l’heure, dirigea son corps vers la fenêtre, pour voir si il y avait réellement quelqu’un. Si ce n’était pas une farce. Mais ce n’en était pas une. Un groupe d’hommes c’était cacher dans les buissons, laissant sortir seulement leur visage. Ces paupières se fermèrent, elle rangea son violon comme ci de rien n’était.
Pendant ce temps, sa mère la fixait toujours, bras croisés sur sa poitrine généreuse. Son époux, Hyde, la rejoint, lui ordonnant de quitter le couloir. La femme lui demanda la raison. Mais l’homme resta silencieux. Pour finalement lui dire qu’il lui explirquerait plus tard. Le couple quitta donc le couloir, pour aller on ne sait où. Shana se mise a courir, son violon à la main. Plu jamais personnes n’entendit parler de la jeune Miyako Shana dans la haute bourgeoisie. Elle avait été qualifier comme morte, après plusieurs mois de recherches et d’enquêtes. Etait-elle réellement morte ? Morte dans un accident ? Morte pour protéger sa famille à cause de ravisseurs ?
« La vie vaut la peine d’être vécue. »

L’oiseau maudit :

« Tous les cris ». Le noir, le néant, la douleur, le sang, les cris. Tous sens se mélangeait dans sa tête, créant de nouvelles envies, de nouveaux sentiments, amplifiait sa haine. Une haine infaillible et indéstructible. Elle avait haït sa famille. C’est vrai. Mais le sentiment qui l’animait aujourd’hui était la vengeance. Sa vengeance. Pour la violence avec laquelle ont la détruite. Détruit son âme d’enfant, détruit sa vie, son enfance. Car le présumé accident n’en était pas un. C’était sa « liberté », la liberté qu’elle avait tant chercher, tant prier, tant supplier à avoir. Mais dans quelle condition l’avait-elle eu ? tel était la véritable question a se poser.
« Une fois avoir rejoint les hommes dans les buissons. Elle reçu un coup sur la tête, lui ouvrant la crâne, laissant son sang couler le long de sa nuque. Elle avait été transporter, dans un lieu désinfecter, abandonné. Croyez vous que les hommes l’ai laisser se reposer et reprendre des forces le temps de son évanouissement ? Certainement pas. Elle a été violer, violencer et torturer pendant sa perte de conscience. Combien de temps avait-elle dormit ? Plusieurs jours, tellement longtemps que les hommes la pensait morte. Ils pensaient avoir fini leur travail. Mais non, elle était plus solide qu’on ne pouvait l’imaginer. Malgré ces blessures, malgré son corps souillé, elle a survécu. Ces paupières c’était ouverte, fixant l’endroit avec horreur. Des capotes sur le sol, des tâches de sang partout sur ces vêtements et le sol, ces cheveux étaler a ces pieds. Ces yeux était terroriser de cette image. Ces mains touchèrent machinalement le haut de son crâne, ne sentant plu aucun cheveux. Un cri strident et hargneux se fit entendre dans le bâtiment. »
Voilà sa véritable mort ! Mort orchestré par une seule et même personne. Son père. C’était une certitude pour elle.
« Quelques mois plus tard ». Ces cheveux avait repousser, lui arrivant aux épaules, teint d’un brun ténébreux. Sa vie n’était plu la même. Ces habitudes non plu. Elle volait, pour survivre. Torturait par plaisir, tuait pour son égo. Vous l’avez bien compris, elle était devenue une délinquante. Une délinquante hors paire, connue de tous. Elle avait tuer l’ancien de chef de la bande et prit sa place. Aujourd’hui, elle souhaitait oublier le nom « Miyako ». Souhaitant démarrer une nouvelle vie, elle n’avait que vingt ans après tout. Mais une nouvelle fois, elle se fit trahir. Par les filles de sa bande. Qui c’était alliées avec un démon pour l’assassiner. Mais par chance, un « ange » aux ailes noires vint l’aider. Se nommant Vaan. Il tuait le démon, pendant qu’elle, tuait ces « camarades de jeux ». Une fois le combat terminé, il lui proposa de le suivre dans un pensionnat. Elle n’allait pas accepter, mais celui-ci la força. Elle n’eu pas le choix et le suivit, n’oubliant pas de prendre son violon avec elle. Le seul objet de valeur qu’elle avait pour le moment.
« Laissons nos coeurs nous guider vers la lumière. »

Une maison pleine de surprises :

« Les choses les plus précieuses dur toujours ». Après s’être installer au pensionnat Residential Strange, elle décida de se trouver un petit travail. Et le trouva dans un petit bar se situant dans la ville la plus proche du pensionnat. Elle était devenue serveuse. Au départ, elle continuait d’appliquer ces règles de délinquante, n’allant jamais en cours, restant a l’écart de tout et tout le monde. Mais Kaji Kaorii, la « prise en main », persuader que Shana pouvait faire de grandes choses. Peu a peu, elle redevint une « citoyenne ». Mais Kaorii n’était pas la seule a la pousser. Amaryllis, sa nouvelle compagne, l’aida a sortir du néant qu’elle c’était former toutes ces années.
Malheureusement, le bonheur ne durera pas entre les deux jeunes femmes. Shana était folle amoureuse d’elle, mais l’ange avait trouver un autre coeur a aimer. Bien plus pur que celui de la jeune fille. Shana désamparer, ne savait plu quoi faire. Se posant des questions, elle se demandait si elle n’avait pas des soucis relationnels avec les autres. Elle quitta donc le pensionnat, cherchant des réponses a ces questions. Seule. Dans la nature. Elle trouva l’assemblée des sages par pur hasard. Mais le hasard fait bien les choses. Ils l’aida a reprendre confiance et foi en elle. Pendant un an, elle resta avec eux, goûtant a l’amour des lettres, aux proverbes, aux poèmes, etc... La vie lui paraissait plus simple a présent.
L’année passez et sagesse en poche, elle décida de retourner à la source. Cette source qui lui avait montrer le chemin d’une guérison. Oui, je parle bien du pensionnat. Elle gardait son trait de caratère mais avec un esprit beaucoup plus grand et inauvé. C’est alors qu’elle rencontra Zack. Lui était un esprit. Les deux se ressemblait, et le mal qui les habitait les « liait ». Mais l’histoire eu une fin. Tragique ? Non, mais une fin. Car lui aussi la quitta, mais d’une manière différente. Car il quitta tout, laissant son emprunte derrière lui. De ce fait, Shana se retrouvait de nouveau seule.
« L’amour est-il parfait ? »

Le passé nous rattrape toujours :


« La vie est pleine de tourments ». Ne pas laisser se rattraper par le passé. Est-ce possible ? Nous pensons tous que oui. Mais le passé peut surgir de nul part. Il peut réouvrir des blessures qui était pourtant cicatrisés et vous laissez languir dans le mal être. Vous l’auriez compris, Shana allait avoir de nouveaux tourments. Ancien ou récent. Tout allait revenir.
Malgré ces vingt trois ans, et la majore partie de sa vie a souffrir. La souffrance n’allait pas s’arrêter ici. Pourquoi ? Parce que c’était le cycle de sa vie. Le retour d’Amaryllis, était-elle revenue seule ? Prête a revenir vers Shana ? Non. Elle était revenue avec un homme, un chinois. Ancien militaire du nom de Jun Lee. Les retrouvailles fut heureuse pour Shana, car même si l’ange ne reviendrait jamais avec elle en tant que petite amie. Elle était heureuse de la retrouver, tout simplement. Même si la jalousie la torturait, elle ne le montrait pas, pour faire bonne figure et ne pas perdre sa meilleure amie.
Mais ce n’est pas tout. Car Zack fit son grand retour aussi. La jeune fille ne savait pas ou donner de la tête avec toutes ces retrouvailles. Elle les aimait encore, mais plu du même amour. Car ils l’avait blesser. Mais le pire n’est toujours pas là. Miyako Shinichi. Lui était le tourment et la souffrance qui allait de nouveau plonger Shana dans l’obsurité. Son frère.
« Comment ma vie va-t-elle finir ? »



Prénom : Shana ♥
Comment as-tu connu le forum et comment le trouve tu? '-'
Âge : 19 ans
Autres : Je suis le DC de Kaji Kaorii.

Par Akino de Templactif



Dernière édition par Miyako Shana le Mer 22 Fév - 19:52, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité






MessageSujet: Re: IceBerg en éruption ~   Lun 11 Juil - 13:56

Bienvenue à toi Shana ^^
Revenir en haut Aller en bas
Admin's

avatar

Stone Ian K.
Admin's


Messages : 220
Date d'inscription : 07/07/2011


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Re: IceBerg en éruption ~   Lun 11 Juil - 14:23

Merci ^^

J'ai finie Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse Sidhe

avatar

Rembecki Daphnée L.
Princesse Sidhe


Messages : 438
Date d'inscription : 17/05/2011
Age : 24
Localisation : Cherche mon aura 8)


Feuille de personnage
ma fiche:


MessageSujet: Re: IceBerg en éruption ~   Lun 11 Juil - 14:30

Re-bienvenue parmi nous la sorcière =p

Fiche validée ^^-

ps : N'oublie pas de me donner ton icône



Mon ange ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residentialstrange2.forumgratuit.org



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: IceBerg en éruption ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

IceBerg en éruption ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ICEBERG "action / classic" (Iceman)
» L'iceberg heurté par le Titanic est-il toujours là ?
» Iceberg
» L'iceberg tueur
» [Aventure] Iceberg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.S.2 :: Inutile~ :: Corbeille :: Fiches Validées :: Humain-